>  >  > 
Le street art, le succès d’un mouvement

La Belgique est une terre d’artistes, c’est bien connu. Qu’ils soient écrivains, peintres ou musiciens, tous peuvent exprimer librement leur créativité, que ce soit dans des ateliers, des salles d’exposition ou tout simplement dans la rue. Ce sont ceux qui ont choisi cette dernière comme lieu privilégié d’expression qui vont nous intéresser ici.

Le street art : définition

Le street art, ou art urbain en bon français, est comme son nom l’indique une forme d’expression artistique que l’on peut rencontrer dans la rue, que ce soit sous la forme de graffitis, de fresques, de mosaïques mais aussi par exemple d’affiches publicitaires ou encore de musique et de petits spectacles joués dans les endroits fréquentés des villes.
Les arts de la rue constituent aussi une forme d’expression indirectement artistique, plutôt sportive dirons-nous, où des acrobates sur roues, que ce soit des roues de rollers, de skateboards ou de vélos, s’affrontent dans des joutes amicales ou plus officielles, tentant de nous offrir les plus belles figures possibles.
Ce n’est que dans les années 1980 que l’art urbain a commencé à être reconnu comme un mouvement de l’art contemporain.

Le street art festival de Hasselt

Le street art festival de Hasselt est un festival consacré à l’art urbain dans sa forme picturale qui se déroule chaque année. Il attire des artistes et des performers venus des 4 coins de Belgique et des pays limitrophes. Il est une véritable vitrine pour les amateurs d’art urbain. Les visiteurs sont invités à découvrir des œuvres qui ont été disséminées à différents endroits de la ville et s’intégrant parfaitement au sein de celle-ci.
Des street art festival de ce genre sont organisés chaque année un peu partout sur la planète pour promouvoir cette forme d’expression artistique à part entière, quoi qu’en disent ses détracteurs… De nombreux artistes reconnus ont d’ailleurs commencé leur carrière ainsi. Ne citons, par exemple, que Jean-Michel Basquiat, qui séduisit le New York des années 1980…Hasselt

Quelques villes belges où ce mouvement est en vogue

Par essence, les villes ou les quartiers où se sont particulièrement développés les arts de la rue étaient des villes ou des quartiers plutôt pauvres, ouvriers, disposant de peu d’espaces et d’infrastructures créatifs destinés aux jeunes.
Ce n’est donc pas un hasard si les bastions du street art en Belgique francophone furent Liège, Charleroi et dans une moindre mesure Namur. Des villes où la vie était liée à la bonne santé de l’activité sidérurgique.
Bruxelles, en tant que capitale du Royaume et de l’Europe, et Anvers sont évidemment aussi des hauts lieux de l’expression artistique urbaine. Il n’est pas rare, en flânant dans les rues de ces dernières, de découvrir une fresque ou un graffiti d’un jeune artiste, qu’il soit anonyme ou non…Place St. Etienne, Liège
Photo 1 : Gent @ FaceMePLS Certains droits réservés CC-BY

Photo 2 : Hasselt @ Daniel Daz Photo Certains droits réservés CC-BY-SA

Photo 3 : Place St. Etienne, Liège @ FaceMePLS Certains droits réservés CC-BY

 

Comments

comments

Partagez cet article