>  >  > 
Bons plans de séjour dans la région de Bastogne

Au fin fond de la Belgique, dans le cœur même de la forêt ardennaise se niche Bastogne, aux alentours duquel la nature abonde encore à l’état sauvage et où l’Histoire flotte encore dans des bois où se sont déroulés certains des combats les plus durs de la Seconde Guerre mondiale.

Par où commencer ?

Envisager un séjour à Bastogne, c’est d’abord et avant tout se retrouver face à un choix : comment aborder la ville ? En effet, il est difficile d’explorer en un court séjour toutes les facettes de la ville et de ses environs. Il est préférable de concentrer toute son attention sur une des facettes de la ville pour pouvoir l’approfondir au maximum.

Le côté historique

Pour tous ceux qui s’y connaissent un minimum en histoire, le nom de Bastogne devrait résonner familièrement. Bastogne fut le centre névralgique de l’Offensive des Ardennes, région qui fut l’objet de batailles violentes durant la Seconde Guerre mondiale. La ville elle-même fut encerclée pendant des mois et les nombreux musées existants rendent compte du courage de ses défenseurs qui refusèrent la reddition.

Char Sherman sur la place MacAuliffe

La nature sauvage

Située au plus profond de la Belgique, la ville est environnée par ce qui constitue certainement un des derniers foyers de nature sauvage en Belgique : la forêt des Ardennes. La plupart des écoliers belges ont eu l’expérience du “voyage des classes” dans “les Fagnes” où l’on marche sur des “caillebotis” en bois surmontant les innombrables marécages. Une expérience formidable et unique pour tous.

Forêt des Ardennes

Un parcours cycliste exceptionnel

La “Doyenne”, Liège-Bastogne-Liège, est la plus ancienne compétition cycliste au monde.
Créée en 1892, cette course prestigieuse avec son itinéraire traversant le massif ardennais est redoutée de tous, y compris des meilleurs. Il est possible à Bastogne de louer des voitures afin de suivre le parcours suivi chaque année par des centaines de cyclistes.

Le folklore local

La traditionnelle “Foire aux Noix” remonte à la “foire aux domestiques” du Moyen Âge, durant laquelle les domestiques achetaient des noix qu’ils distribuaient aux jeunes filles. Des siècles plus tard, la réponse du Général américain McAuliffe “Nuts” (“Des noix”) aux Allemands qui exigeaient sa reddition coïncida durant cette même période de la foire aux noix. Depuis, folklore et histoire se sont mélangés et aujourd’hui des chars passent dans les rues en lançant des noix dans la foule.

Photo 1 : Mémorial du Mardasson © François van Bast – Fotolia.com

Photo 2 : Char Sherman sur la place MacAuliffe © Paul Heasman – Fotolia.com

Photo 3 : Forêt des Ardennes © 7horses – Fotolia.com

Comments

comments

Partagez cet article