>  > 
Les journées européennes du patrimoine : le visage culturel de l’Europe

Voilà maintenant plus de 20 ans que cet événement à vocation européenne existe. Un petit rappel de ses origines et de ses buts s’impose.

A présent organisées dans plus de cinquante pays et régions d’Europe, les journées européennes du patrimoine attirent chaque année des millions de visiteurs.

Organisée en Belgique depuis 1989, régionalisée en 1991, l’organisation des journées européennes du patrimoine est une affaire que les Belges connaissent bien. Chaque année en Wallonie, des dizaines de sites wallons catalogués en tant que “patrimoine mondial” ou “patrimoine exceptionnel de Wallonie” sont ouverts au grand public, parfois de façon exceptionnelle, ces sites n’ouvrant au grand public qu’au cours de cet événement.

L’utilisation de thèmes annuels tels que “Patrimoine militaire” (2007) ou “Les métiers du Patrimoine” (2010) permettent aux nombreux visiteurs de se concentrer sur une portion particulière du riche patrimoine wallon. Cette année, le thème “Patrimoine “extra”ordinaire ouvre les portes de bâtiments prestigieux tels que le Musée des Arts Contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles (MAC’s) à Mons, le Donjon d’Anhaive à Namur ou encore le Conservatoire et la Collégiale Sainte-Croix à Liège.

A l’origine, “les journées européennes du patrimoine” ne comportaient en réalité qu’une journée en Wallonie. A partir de 1993, les responsables ont décidé de l’étendre à un week-end entier, ce qui permit un accroissement considérable des visites. Le but mercantile n’est pas la raison d’être de cet événement. Pour bien illustrer cela, le gouvernement wallon décide en 1994 d’instaurer la gratuité de l’entrée dans les différents sites. Le succès grandissant des différentes éditions a même convaincu les organisateurs à faire plus. Aujourd’hui, la création d’un “Lundi du Patrimoine” spécialement réservé aux plus jeunes permet aux élèves de découvrir les métiers de la construction, les monuments et bâtiments en lien avec le Patrimoine. Les animations donnent un côté ludique à cette découverte.

Photo : Art nouveau en Belgique, © Xavier Allard – Fotolia.com

 

Comments

comments

Partagez cet article